HotNews

Chef de l'amitié soudano-chinoise discute le renforcement des relations

2019-03-06 11:33:33.000 | view 121 | share : |

Khartoum, 6 mars (SUNA)- L’Ambassadeur de Chine à Khartoum, M. Ma Xinmin a affirmé que les relations éternelles entre le Soudan et la Chine, assurant que les deux pays étaient liés par des relations d’amitié fraternelles profondément enracinées.

 

Au cours de sa rencontre, mardi avec le président de la Société d'amitié soudano-chinoise, Ibrahim Musa Al-Khalifa, M. Ma a insisté sur le souci de la Chine de cimenter les relations entre les peuples des deux pays, en annonçant le renforcement du partenariat et la coopération entre la société d'amitié soudano-chinoise et l'ambassade de la Chine à Khartoum afin de mettre en œuvre davantage de projets, en particulier le soutien aux étudiants chinois poursuivant des études au Soudan et le secteur privé chinois au Soudan.

 

Il a souligné que les relations humaines, culturelles et sociales entre les deux pays continuaient et progresser, indiquant leur préoccupation pour les relations des peuples à tous les niveaux populaires et officiels entre les deux pays.

 

L’ingénieur Ibrahim a pour sa part indiqué dans des déclarations à la presse à l’issue de la réunion que la réunion avait été fructueuse et avait abordé le renforcement des relations entre le Soudan et la Chine, l’échange de compétences et les préoccupations suscitées par la langue et la culture chinoises et leur propagation au Soudan.

 

Il a mis le point sur l'importance de la création d'un club qui jouerait le rôle requis entre les deux pays, l'organisation d'une réunion entre les diplômés soudanais des universités chinoises et l'ambassadeur de Chine à Khartoum, notant que les deux parties ont convenu d'accorder des bourses aux universités soudanaises en dehors de Khartoum et d'organiser un concours de langue chinoise à Khartoum.

                                                                                                                                                   SUNA note que les deux parties sont convenues d’organiser davantage de concurrence pour parler en chinois, de créer une chaire sur la science chinoise dans les universités soudanaises, de créer un centre d’étude des affaires chinoises au Soudan et de créer une bibliothèque pour les ambassadeurs dans les universités soudanaises.

Fin

Tahani