HotNews

L’organe des expatriés discute l’immigration liée à la sécurité

2019-03-28 12:08:42.000 | view 300 | share : |

Khartoum, 28 mars (SUNA)- Le secrétaire général de l'Organe des expatriés soudanais, l'ambassadeur Isam-Eddin Awad Mutwali a fait part de l'intérêt et de l'inquiétude de cet organe pour l'immigration et de ses implications positives et négatives pour les communautés, en particulier les immigrants illégaux.

 

Lors de son allocution mercredi, à l'atelier sur l'immigration du point de vue de la sécurité, organisé par le Centre soudanais pour les études sur l'immigration et le développement, dans le cadre du troisième forum mensuel de l'émigration, Mutwali a souligné que l'immigration est un droit pour tous, ajoutant que le Soudan représente un axe important dans la question de l'immigration.

 

Il a dit que le Soudan accueille de nombreux immigrants et travaille à la prévention de l'immigration clandestine, ce qui a de grands effets sur les communautés, indiquant les relations étroites et enchevêtrées entre la question de l'immigration et la sécurité et que les exigences sociales, économiques et de sécurité exigent une conscience attentive des immigrations clandestines, notant l'obligation de protéger le nombre d'immigrés au Soudan.

 

Mutwali a évoqué les incitations fournies aux expatriés par l'organe tel que l'assurance maladie, ainsi que les taxes unifiées pour toutes les procédures, notant la publication du ministère des Finances à la Banque du Soudan pour ouverture un compte en monnaie forte et à la police de percevoir des indemnités en monnaie forte, ajoutant que les voitures des expatriés étaient soumises à la fluctuation et à l’instabilité du taux de change du dollar et que les incitations et la résolution du problème de l’éducation constituaient une étape majeure mettre en œuvre le programme d'éducation conformément au programme soudanais, en indiquant les incitations représentées dans le financement immobilier, l'épargne et les investissements des expatriés et la carte électronique qui seront annoncés lorsque leurs conditions seront complétées.

L’atelier a recommandé qu’il soit important de compléter les incitations encourageantes de l’État pour les migrants qui envoient de l’argent, d’attirer l’épargne, d’adopter une politique nationale en matière de migration, et de mettre en place un mécanisme de coordination permettant de suivre et d’unifier les efforts des institutions liées à la migration, l'observatoire d'émigration et la promotion de partenariats régionaux et internationaux dans ce domaine.

Fin

Tahani