HotNews

Les ressources de l'eau et le progrès de la sécurité alimentaire aux Etats du Darfour

2016-04-02 09:59:00.000 | view 1542 | share : |

Par : Abeer Osman Ibrahim Khartoum, 2Avril. 2016 (SUNA)- Les ressources en eau au Soudan composent des eaux du Nil et ses affluents et des vallées, des eaux souterraines et de la pluie, où dix pays partagent le Soudan en eau du Nil, cinq pays en eaux des vallées et six pays en eaux souterraines. Les estimations préliminaires approuvées par certaines études sur la taille des eaux souterraines au Soudan ont indiqué qu'il y a un grand stockage des eaux souterraines dans les Etats du Darfour. Les quantités des eaux renouvelables dans ces régions est estimées d'environs 4 à 4.8 milliards de mètres cubes. Les vallées de la région équatoriale à Kordofan, Darfour et au Nil bleu représentent un modèle de certaines expériences dans l'agriculture des vallées par les barrages, l'agriculture des vallées au Darfour tels que les projets : al Koma, al Rakaz, Om Bayadha, Al Widyan, Abu Hamra et Al Koo dont les superficies de ces projets se sont augmentées à 20 000 acres qui sont considérées malgré au-dessous des ambitions à cause de la guerre dans cette région. Le gouvernement a commencé …. L'agriculture des vallées, en 1993 une étude a été élaborée sur les vallées les plus grandes par la station des recherches hydrauliques au ministère des Ressources en eau. Il est à noter qu'il est possible d'élargir l'agriculture irriguée dans la région du Darfour à environs 2.421.590 acres dont 991.590 par l'irrigation des vallées alors que 1.430.000 acres par les eaux souterraines. L'exploitation actuelle des eaux potables des vallées est sous-dessous des ambitions en termes des quantités. Les eaux des vallées sont consacrées pour l'homme et l'animal dans les régions lois du Nil et de ses fleuves en particulier dans les Etats du Darfour, de Kordofan, de la Mer rouge de Kassala et de Gedaref. L'aux des vallées et les eaux souterraines sont les sources principales de l'eau potable pour l'être humaine et l'animal dans ces régions. Ces vallées prennent leur importance du fait que des villes principales telles qu'Al Obeid et Al Fasher se dépendaient sur le stockage des eaux de vallées (Khor Bagara et Golo) pour approvisionner ces villes toute l'année, alors que les autres barrages aident à l'approvisionnement du bassin souterrain. Les puits au Soudan sont des réservoirs faits à la profondeur de la terre pour garder les eaux des vallées et des pluies. Cette technologie a été développée pour être une technologie propice de récolter les eaux des pluies et des vallées en dépite du manque des eaux à cause de la sécheresse. La totalité des puits dans les Etats du Darfour atteint 171 d'un pourcentage de 15% de la totalité des puits au Soudan et que sa capacité de réservoir est 3.470.000 mètres cubes d'un pourcentage de 14.5% dont 70 puits à l'Etat du Nord-Darfour d'une capacité de 1.800.000 mètres cubes, 58 puits à l'Etat du Sud-Darfour d'une capacité de 870.000 mètres cubes et 43 puits à l'Etat de l'ouest-Darfour de 800.000 mètres cubes. Le nombre des barrages aux Etats du Darfour atteint 51 d'un pourcentage de 54% de la totalité des barrages au soudan et dont la capacité est environs 29.500.000 mètres cubes de 40% de la totalité de la capacité de réservoir au Soudan dont 23 à l'Etat du Nord-Darfour d'une capacité de 15.000.000 mètres cubes, 5 barrages à l'Etat de l'ouest-Darfour de 4.500.000 mètres cubes, 3 à l'Etat du Sud-Darfour d'une capacité de 10.000.000 mètres cubes. Le nombre des barrages à l'Etat du sud-Darfour de 4 avant la Révolution du Salut National à 14 en 2015 de 250%. La totalité des puits creusés dans les Etas du Darfour avant 1989 était environs 331 puits et 805 puits ont été creusés jusqu'à 2015 d'un pourcentage de 243%. Puits creusés dans les Etat du Darfour : 500 puits ont été creusés au cours de la période de 2009 à 2015 dont 192 à l'Etat du Sud-Darfour, 164 à l'Est-Darfour, 110 à l'Ouest-Darfour, 31 à l'Est-Darfour et 3 puits à l'Etat du Centre-Darfour. Le programme de la réhabilitation des puits a été arrêté depuis 2003 et n'a pas été reprise qu'après la signature de l'accord de la paix et le début du premier plan quinquennal où 136 puits ont été réhabilités et que le travail s'est continué après la signature de l'accord de Doha et que 206 ont été réhabilités. 382 puits ont été réhabilités dans les Etats du Darfour dont 261 puits à l'Etat du Sud-Darfour, 80 au Nord-Darfour, 25 à l'ouest-Darfour, 9 au Centre-Darfour et 7 à l'Est-Darfour. Le travail se continue après la signature de l'accord de paix où 206 puits ont été réhabilités. Fin Abeer