HotNews

Les Jeunes appellent CMT et FDLC à conclure un Accord

2019-07-14 17:55:05.000 | view 49 | share : |

 

Khartoum, 14 Juil-2019 (SUNA)- Le Conseil Supérieur des Forces de la Jeunesse Soudanaises (CSFJS) a exhorté les Parties représentées au Conseil Militaire de Transition (CMT) et aux Forces de la Déclaration de Liberté et du Changement (FDLC) à parvenir à un Accord pour réaliser la Paix et ouvrir la voie à une Transition Pacifique du Pouvoir par Elections.


Le Président du CSFJS, Mohamed Siddig Mohamed Ibrahim, qui a parlé Dimanche au Forum de presse de SUNA, a déclaré que la Paix n’est un Projet de Gains Partisans, Tribaux ou Régionaux, appelant à considérer la Paix comme une Valeur Civile Non Sujette à Négociation et son Objectif Ultime est de: être Préserver la Vie et la Dignité du Citoyen.


Ahmed Al-Zain Abbakar Abdallah, Secrétaire Général du CSFJS, a appelé toutes les Forces Politiques et Composantes de la Société Civile, ainsi que les Femmes et les Jeunes, à prendre part à la Période de Transition afin de réaliser une Paix Globale fondée sur le Consensus et la Réconciliation.

 

Al Zain a également passé en revue l'Initiative du Conseil sur la Stratégie d'Edification de la Nation, soulignant que la Situation Economique et la Difficulté à Vivre étaient les Principales Causes du Déclenchement de la Révolution.

 

"Nous voyons des Initiatives avancer car les gens souffrent toujours du même problème, les Prix montent en Flèche et les Transports sont Difficiles", a souligné Al-Zain, signalant que le CSFJS avait préparé un Document de Stratégie Sociale sur l'Edification de la Nation.

 

Le Secrétaire Adjoint du CSFJS aux Affaires Etrangères, Amjad Ibrahim Hassab-Allah, a pour sa part déclaré que le CSFJS comptait 27 alliances de jeunes et avait appelé les jeunes à rejoindre le CSFJS.


Dans le même contexte, le Responsable des Etats du CSFJS, Ali Hamed Nura-Eddine, a déclaré que le CSFJS avait transmis des Programmes aux Etats afin d'inclure les Voix de la Périphérie, ajoutant qu'il visait à instaurer la Paix et la Coexistence Pacifique entre toutes les Composantes de la Société Soudanaise, loin des Avantages Personnels.


Il a ajouté que les travaux adoptés par le CSFJS étaient une contribution de la Jeunesse, faisant référence à l'Expérience du Rwanda dans les domaines de la Reconstruction et de la Consolidation de la Paix.

Fin

SOMO