SUDAN NEWS AGENCY

       ALL PHOTOS .. ALL COLORS
NEWS     


HotNews

Al-Burhan : nous ne permettrons pas la scission du rang national du Soudan

2019-12-09 10:50:46.293 | view 29 | share : |

Khartoum, 9 Déc. (SUNA) - Le président du Conseil de la souveraineté transitoire, commandant général des Forces armées Lt. Gen. Abdul Fattah Al-Burhan Abdul Rahman, a affirmé que les forces armées sont à l'abri de toutes les tentatives de pénétration, de polarisation politique et d'appels à l'abandon de leurs membres, et qu'elles resteront fidèles à leur alliance avec le peuple soudanais pour protéger leurs options et leur révolution glorieuses et pour répondre à toutes les exigences de changement et protéger la période de transition.

 

Al-Burhan a souligné qu’ils ne pas permettront pas des tentatives de diviser les rangs nationaux du Soudan, de fragmenter son unité et de menacer son existence.

 

Cela est arrivé lorsqu’il a pris la parole dimanche à la réunion éclairante des officiers, sous-officiers et soldats affiliés aux zones militaires d'Al-Shajarah et de Jabal Awliya en présence du chef d'état-major et de ses adjoints et des chefs des forces principales et d'un certain nombre de chefs de formations et d'unités.

 

Il a renouvelé sa détermination à constituer les forces armées et à pourvoir à tous leurs besoins en service et en  vie décente afin qu’elles puissent s'acquitter de ses fonctions face aux défis de protection et de défense du pays.

 

Concernant les défis de la période de transition, il a déclaré que les plus importants d'entre eux sont le règlement des conditions économiques et de l'instauration de la paix, soulignant les efforts de l'État et de ses divers organes pour faire face à ces conditions, louant la patience du peuple soudanais sur ces difficultés.

 

En ce qui concerne la réalisation de la paix, il a salué l'arrivée d'un certain nombre de délégations des mouvements à l'intérieur, indiquant que la paix souhaitée doit être durable, capable de construire un pays dans lequel les droits de tous ses citoyens sont égaux et s'attaque aux problèmes chroniques.

Fin

Seif