SUDAN NEWS AGENCY

       ALL PHOTOS .. ALL COLORS
NEWS     


HotNews

Directeur BCS: Nous avons besoin d'une transformation stratégique et d'un virage vers les technologies modernes

2020-03-18 13:04:05.403 | view 159 | share : |

Khartoum, 18 mars 20. (SUNA)- Le directeur général du Bureau central des statistiques (BCS) Ali Mohamed Abbas a déclaré que la situation actuelle du système statistique au Soudan avait besoin d'une énorme tendance stratégique, une question qui représente un défi majeur dans les conditions de la transition que le Soudan traverse actuellement.

 

Abbas a affirmé, lors de sa participation aux activités des réunions de la Commission de statistique des Nations Unies qui se sont tenues à New York en mars dernier, la nécessité d'établir une tendance stratégique dans le travail statistique, révélant que le Soudan est également confronté aux défis du changement " de la méthode de travail traditionnelle à la méthode électronique "adoptée par de nombreux pays du monde.

 

Abbas a déclaré que la période du régime précédent au cours des trente dernières années avait affecté tous les aspects de la vie politique, économique, sociale et culturelle, ajoutant que le secteur des données et des statistiques n'était pas loin de cette question qui faisait que le Soudan faisait face à d'innombrables défis dans son système national et manquait de beaucoup d'expertise et de capacités.

 

Le directeur de la BCS a abordé le défi de passer aux statistiques électroniques, auxquelles plusieurs pays nous ont précédés avec beaucoup de succès. "Nous effectuons encore de nombreux travaux statistiques selon la méthode traditionnelle et le Soudan a besoin de beaucoup d'assistance et de soutien technique dans ce domaine", a-t-il déclaré.

 

Abbas a ajouté qu'à côté des statistiques du recensement, la BCS au Soudan travaille sur diverses statistiques économiques, sanitaires, de genre, environnementales et sociales.

 

Il convient de noter que le Directeur du Bureau central des statistiques, lors de sa participation aux activités de New York, a tenu des réunions bilatérales dans le but de coopérer avec certains pays ayant une expérience et des capacités avancées dans le domaine des statistiques, y compris des responsables statistiques en Norvège, que ses rencontres avec eux ont entraîné le début de la coopération internationale entre les deux parties.

 

Il a également rencontré des responsables de l'ONU dans les agences internationales et régionales telles que le Fonds pour la population, la Commission de statistique et Paris 21, qui fournissent un soutien technique aux pays membres pour développer leurs systèmes statistiques.

Fin

      Tahani