SUDAN NEWS AGENCY

       ALL PHOTOS .. ALL COLORS
NEWS     


HotNews

La Croix-Rougeet le Croissant-Rouge mettent en garde contre les conséquences désastreuses des inondations au Soudan

2020-10-17 05:55:51.390 | view 72 | share : |

Khartoum, 17 oct. (SUNA) - Le secrétaire général des Sociétés internationales de la Croix-Rouge et du Croissant-Rouge a qualifié de "terrible" la situation laissée par les inondations et les torrents au Soudan et que l'appel lancé pour apporter une aide d'urgence ne trouve toujours pas la réponse qu'elle mérite.

 

Un communiqué publié par la Fédération internationale de la Croix-Rouge et du Croissant-Rouge à Genève indique que le Secrétaire général venait de rentrer d'un voyage sur le terrain dans certaines des zones touchées, où les inondations sans précédent ont tué plus de 100 personnes, tandis que 875 000 autres ont eu besoin d'un soutien urgent, et près de la moitié d'entre eux sont des enfants.

 

Lors de sa première mission à l'étranger depuis son entrée en fonction en février 2020, le nouveau Secrétaire général, Jagan Chapagin, s'est rendu au Soudan et a rencontré les communautés soudanaises touchées vivant au milieu d'une urgence humanitaire vaste et complexe causée par les inondations, l'inflation, la détérioration de la situation sanitaire, le risque d'infection par Covid-19 et la diminution des progrès du développement du pays ces dernières années, selon le communiqué.

 

Le Secrétaire général a déclaré après sa visite dans la région de Gamayer à Omdurman, au Soudan, qu'il ne s'attendait pas à voir ce qu'il y a vu: «Je n'étais pas préparé quand j'ai vu la situation désastreuse ».

 

Le communiqué indique que le Soudan en général a été témoin de la destruction totale d'au moins 175000 maisons, laissant des milliers de familles sans logement, et que les torrents et les inondations ont anéanti les cultures vivrières et le bétail à un moment où le pays souffre d'une forte inflation, ce qui a entraîné une augmentation des prix des denrées alimentaires de près de 200%.

 

Le responsable a déclaré que ce qui compte vraiment le plus, ce sont les pertes causées par les inondations parmi les enfants, les femmes et d'autres groupes vulnérables, ajoutant qu'il s'agit d'une urgence pour les enfants, car environ la moitié des personnes touchées sont des enfants.

 

Le communiqué a ajouté que l'organisation n'avait reçu que 15% des sommes totales appelées aux Nations Unises et à la communauté internationale pour leur fournir, qui s'élèvent à environ 12 millions de francs suisses.

Seif