Al-Ula, 23-07-2022 (SPA-FANA-SUNA) - Prépré par : Fahad Al-Awwad Photos de : Muhammad Al-Sharif L'Agence de presse saoudienne (SPA) a le plaisir de vous présenter sa publication culturelle intitulée "Al-Ula .. la terre des civilisations et le plus grand musée à ciel ouvert du monde", dans le cadre du dossier de coopération conjointe entre la Fédération des agences de presse arabes "Fana" . Le gouvernorat d'Al-Ula, situé au nord-ouest du Royaume d'Arabie Saoudite, se distingue par son entité spatiale spécifique, berceau d’une histoire aux vestiges sans pareilles et aux origines culturelles façonnées par des civilisations successives vieilles de plus de 200 000 ans. C'était la destination des explorateurs et des voyageurs et demeure de nos jours l'un des sites d'exploration historiques les plus importants, célèbre pour ses vestiges innombrables. Avant l'islam, Al-Ula était connue sous le nom de "Dadan" comme mentionné dans les anciens documents assyriens et arabes, ou bien la "Vallée des villages", quoique son nom soit associé à l'héritage à la fois des civilisations des Nabatéens, des Dadanites et des Lihyans. Al-Ula abrite des monuments historiques mondiaux, dont le site "Al-Hijr", vestige incroyable de la civilisation nabatéenne. Le site a été inscrit comme le premier site du patrimoine mondial de l'UNESCO au Royaume d'Arabie Saoudite. La zone abrite également les vestiges archéologiques des deux royaumes de Lahiyan et de Dadan datant de deux époques successives, du IXe siècle avant JC, jusqu'à la fin du IIe siècle ou le début du Ier siècle avant JC. en plus de la "Vieille Ville", lieu de rencontre des caravanes de pèlerins depuis plus de mille ans. À Al-Ula, toutes sortes d’attractions historiques et géographiques se donnent rendez-vous, faisant du lieu l'un des sites archéologiques les plus importants au monde dont les monuments qui racontent l'histoire des civilisations humaines, se caractérisent par une beauté naturelle et un patrimoine humain qualitatif, ce qui en fait le plus grand musée vivant au monde, constituant une destination unique et une expérience touristique mondiale distinctive, que la Commission royale d'Al-Ula veut promouvoir à tous les niveaux. Un nouveau chapitre de l'histoire d'Al-Ula s'ouvre, et ce, dans le cadre des objectifs de la Vision 2030 du Royaume d'Arabie Saoudite, visant à maximiser les bénéfices de l'héritage historique dont jouit le Royaume. Le Serviteur des Deux Saintes Mosquées, le Roi Salman bin Abdulaziz Al Saud devait émettre le 26 Shawwal 1438 H, correspondant au 20 juillet 2017, deux décrets royaux établissant (la Commission Royale du gouvernorat d'Al-Ula) et la composition de son conseil d'administration dirigé par Son Altesse Royale le Prince Muhammad bin Salman bin Abdulaziz, Prince héritier, Vice-président du conseil des Ministres et Ministre de la Défense, lesquels décrets reflètent l'importance de développer le gouvernorat d'Al-Ula d'une manière proportionnée à sa valeur historique, son statut civilisationnel, et l'extrême importance de ses sites archéologiques, et qui soit susceptible de réaliser les objectifs économique et culturel sur lesquels se fonde la Vision 2030 du Royaume. Le 25 Sha'ban 1442 H, correspondant au 24 avril 2021, Son Altesse Royale le Prince Muhammad bin Salman bin Abdulaziz, Prince héritier, Vice-président du conseil des Ministres et Président du Conseil d'administration de la Commission royale d'Al-Ula a lancé la vision conceptuelle du programme «Voyage dans le Temps», dans le but de faire renaître et réhabiliter la principale zone archéologique d'Al-Ula de manière responsable et durable, dans un environnement culturel et naturel unique, le projet en question étant une étape majeure du programme de développement d'Al-Ula et de sa transformation en une destination mondiale de premier plan pour les arts, le patrimoine, la culture et la nature, en guise de réalisation des objectifs de la Vision 2030 du Royaume. Le programme "Voyage dans le Temps" se compose de 3 phases principales, dont la première devra s'achever fin 2023. La stratégie de développement, une fois achevée en 2035, vise à fournir 38 000 nouvelles opportunités d'emploi, en plus de contribuer de l'ordre de 120 milliards de riyals au PIB du Royaume. Le programme "Voyage dans le Temps" présente une carte historique distinctive des civilisations qui ont habité les différentes oasis d'Al-Ula tout au long de plus de 7 000 ans d'histoire humaine, en investissant dans la richesse patrimoniale et culturelle, ainsi que dans la richesse naturelle et géologique de la région, grâce à la participation de sa communauté distinguée dans le processus de développement pour préserver l'héritage d'Al-Ula, et tracer son avenir en ouvrant de nouveaux chapitres pour découvrir son histoire mystérieuse et construire un honorable nouveau patrimoine. Grâce à ce programme, cinq centres seront établis s'étendant sur 20 kilomètres partant du cœur d'Al-Ula, dans des stations inspirantes et essentielles sur le chemin du "voyage dans le temps", partant du centre de la vieille ville au sud, en passant par le centre de l'oasis de Dadan, l'oasis de Jabal Ikma et l'oasis de Nabatieh, jusqu'à la cité d'Al-Hijr. Le programme "Voyage dans le Temps" constitue un investissement national dans la communauté d'Al-Ula grâce à l'engagement de l'autorité d'Al-Ula à soutenir et à permettre la participation de la communauté. Le programme comprend la fourniture de services communautaires, de nouvelles installations et une gamme d'installations culturelles et éducatives, visant à édifier une économie culturelle, améliorer le cadre de vie de l'individu et de la famille, et contribuer au renouveau et à la réhabilitation de l'oasis culturelle, et au développement durable de sa communauté agricole, ce qui constitue un engagement ferme à développer le secteur agricole dans le gouvernorat. Le projet confirme l'engagement du Royaume à préserver le patrimoine mondial de la région. Le programme "Voyage dans le Temps" se base sur des études scientifiques approfondies sur les modèles humains et le développement environnemental et géologique à Al-Ula, supervisées par une équipe d'experts saoudiens et internationaux au cours des quatre dernières années, en vue de réaliser le concept d'intégration avec la nature et de célébrer le patrimoine culturel et historique du gouvernorat. L'Institut des Royaumes constitue l'un des projets les plus importants de "Voyage dans le Temps", situé dans l'oasis de Dadan, et son design urbain s'inspire de la civilisation dadanienne, étant l'un des bâtiments les plus importants sculpté dans les montagnes en face du site archéologique. L'institut comprend 7 programmes et recherches archéologiques de base, dont notamment: la préservation de l'art rupestre, des inscriptions et des langues, l'agriculture et la durabilité à l'époque préhistorique, la communication et les archives archéologiques, la surveillance et la préservation des sites archéologiques et la gestion des sites et des éléments archéologiques. L'institut se spécialisera dans l'étude et l'analyse des artefacts, de leur contenu et des récits qui les sous-tendent, ainsi que des méthodologies scientifiques et des pratiques internationales les plus avancées en matière de fouilles archéologiques et de préservation du patrimoine. En outre, 80% de la superficie totale d'Al-Ula seront alloués aux réserves naturelles pour restaurer les plantes et les écosystèmes, dont la conservation et la réinstallation des animaux sauvages et la protection de leurs habitats naturels. En ce mois-ci, l'Organisation des Nations Unies pour l'éducation, la science et la culture "UNESCO" a inscrit la réserve "Harrat Awirid" au programme sur l'homme et la biosphère, et l'annonce sur la réserve est intervenue lors de la 34è réunion tenue récemment, après que la réserve eut rempli tous les critères requis pour son enregistrement. La réserve "Harrat Awirid" est la plus grande réserve naturelle du gouvernorat d'Al-Ula parmi les cinq autres réserves. Elle contient 19 espèces d'animaux en voie de disparition et 43 espèces d'oiseaux, dont 8 espèces de proies, ainsi que 55 espèces de plantes rares. Une étude menée par l'Université de Cambridge, à travers l'un des plus grands projets de fouilles archéologiques au monde toujours en cours, a révélé l'importance historique d'Al-Ula, et a conclu que les structures en pierre, ou ce qu'on appelle "Rectangles", trouvées dans le gouvernorat d'Al-Ula, sont plus anciennes que les pyramides d'Égypte et les mégalithes de Stonehenge en Grande-Bretagne. Selon l'étude de terrain publié par l'Université de Cambridge, ces Rectangles remontent à la préhistoire. Selon l'étude, les énormes structures en pierre connues sous le nom de Rectangles du désert n'ont pas fait l'objet d'une grande attention dans le passé, mais des recherches sur le terrain ont montré que ces monuments sont architecturalement plus complexes qu'on ne le pensait auparavant et qu'ils comprennent des pièces, des entrées et des pierres érigées, pouvant être interprétées comme des installations pour pratiquer un rituel datant de la fin du VIe millénaire avant JC, lorsque des fouilles récentes ont révélé la plus ancienne preuve de culte de bétail dans la Péninsule arabique. Les "Rectangles" sont parmi les plus anciens monuments de pierre et l'un des plus anciens édifices archéologiques traditions connues dans le monde. A travers nombre d'événements, Al-Ula attire des touristes et des visiteurs de l'intérieur et de l'extérieur du Royaume. Le développement de l'aéroport international d'Al-Ula conformément aux normes des aéroports internationaux, a contribué à l'accueil des visiteurs, puisque sa capacité d'accueil est passée de 100 000 passagers par an à 400 000, afin de répondre à la demande croissante des touristes du monde entier venus visiter Al-Ula, ce qui constitue une étape importante vers la réalisation du plan stratégique global pour le développement d'Al-Ula et les objectifs de l'Autorité d'attirer deux millions de visiteurs à Al-Ula en 2035. Il existe de nombreux événements organisés par la Commission royale d'Al-Ula, dont la saison Al-Ula, qui enrichit d'expériences le voyage à Al-Ula, et permet l'exploration des sites de l'histoire et du patrimoine en parallèle de diverses activités artistiques et culturelles. Al-Ula a accueilli par ailleurs des événements régionaux et mondiaux, dont notamment le Sommet des dirigeants du Conseil de Coopération des États Arabes du Golfe (CCG) en 2021, la Conférence d'Al Hijr pour les lauréats du prix Nobel et nombre d'autres événements mondiaux. Le Maraya Hall qui a accueilli le sommet du Golfe d'Al-Ula, reflète la magie de la nature pittoresque d'Al-Ula. Sa conception épouse en effet la forme cubique, les murs extérieurs étant entièrement recouverts de miroirs, pour en faire une extension architecturale de la nature charmante d'Al-Ula qui a inspiré les architectes, les artistes et les créateurs pendant des siècles, ce qui a valu à la salle des miroirs le certificat Guinness des Records mondiaux pour le plus grand bâtiment en miroir du monde. SPA

 

أخبار ذات صلة