Khartoum, 10 Août (SUNA) - Le Vice-Président du Conseil de Souveraineté Transitoire, Général Mohamed Hamdan Daglo, a souligné que la récupération au Soudan commencera de la région de Darfour, à travers les accords et les réconciliations signés entre les composantes de la région, qui comprennent quatre accords de réconciliation et un accord sur la cessation des hostilités entre les tribus Arabes et Massalit.

Lors d'une conférence de presse qu'il a tenue Mercredi à l'aéroport de Khartoum à son retour de l'État de l’Ouest Darfour où il a séjourné pour deux mois, Général Daglo a apprécié l'accueil chaleureux et large qui lui a été trouvé à l'aéroport et a félicité le gouvernement et la population de l’ouest Darfour qui l'ont honoré en signant des accords de réconciliation.

Il a dit que le but de sa visite dans l'État de l’Ouest Darfour était de préserver le prestige de l'État et la règle de la loi, de conclure des accords de réconciliation et de superviser le retour volontaire des personnes déplacées et des réfugiés dans leurs villages d'origine, indiquant que toutes les arrangements pour le retour des personnes déplacées au camp de Kerendeng ont été complété.

Il a remercié le gouvernement et le peuple des Émirats Arabes Unis pour leur soutien illimité au Soudan et à l'État de l’Ouest Darfour ainsi qu'aux citoyens de la région de Kerendeng en les fournissant de vivres, des abris et des médicaments.

Daglo a évoqué ses rencontres avec les composantes de l’Ouest Darfour, les administrations indigènes et les jeunes pour discuter de diverses questions, ainsi que les ententes qui ont résulte de l’arrêt de la guerre et de l’effusion de sang et de parvenir à des réconciliations.

Il a également évoqué ses visites au Nord et au Centre Darfour et ses rencontres avec les responsables, des personnalités éminentes et des membres de la tribu des Fur, au cours desquelles ils ont discuté le retour volontaire des personnes déplacées et des réfugiés, appelant les organisations bénévoles et humanitaires à soutenir ces personnes déplacées et ces réfugiés qui ont exprimé leur désir de retourner dans leurs régions d'origine.

Le Général Daglo a nié l'existence de colons dans n'importe quelle terre ou région de Darfour, mais il a confirmé la présence de colons dans la seule région de Kabar, et que des décisions ont été prises à ce sujet, réaffirmant que toute personne qui possède injustement des terres agricoles ou un village doit les quitter immédiatement.

Le Vice-Président du Conseil Souverain de Transition, Général Mohamed Hamdan Daglo, a affirmé l'engagement de l'État à sécuriser le retour volontaire des citoyens dans leurs régions d'origine, soulignant le déploiement de Kabar des forces conjointes pour assurer la sécurité et protéger les citoyens.

Il a fait allusion au but de sa visite au Tchad, au cours de laquelle il a discuté avec les responsables Tchadiens des défis sur les frontières entre les deux pays et les forces conjointes, exprimant son regret pour l'incident qui s'est produit sur les frontières et qui a entraîné la mort de citoyens Soudanais innocents par des personnes indisciplinées du Tchad, dans une zone située à 14 kilomètres à l'intérieur du territoire Soudanais.

Il a dit que les autorités Tchadiennes ont exprimé leur engagement à arrêter les coupables et à restaurer les chameaux pillés.

Concernant son communiqué sur la sortie de la composante militaire de la scène politique, Général Daglo a souligné que la sortie de l’armée est destinée à donner une occasion pour les civils de se mettre d'accord et d'assurer la sécurité du pays, notant que la proposition d’établir le Haut Conseil des Forces Armées a été originellement introduite par la liberté et le changement, en faisant allusion aux tentatives de certaines personnes de le dépeindre comme s'opposant à la solution politique.

Sur l'initiative du Cheikh Al-Tayeb Al-Jid, Daglo a dit qu'une délégation de l'administration indigène est arrivée à Genaina et lui a présenté l'initiative, indiquant qu'il a demandé qui est derrière cette initiative.

FIN

HA/HA

أخبار ذات صلة