Khartoum, 16 Sept. (SUNA) - Le Vice-Président du Conseil de Souveraineté Transitoire, Lieutenant-Général Mohamed Hamdan Dagalo, Commandant des Forces de Soutien Rapide, a annoncé son adhésion stricte à ses engagements précédents de retrait de l’institution militaire de la scène politique, et de compléter ses tâches stipulées dans la constitution et la loi.

Le Général Daglo a révélé qu'il a tenu une réunion hier, Jeudi, avec le président du Conseil de Souveraineté Transitoire, Lieutenant-Général Abdel-Fattah Al-Burhan, au cours de laquelle ils ont renouvelé leur engagement précédent de retrait l'institution militaire du pouvoir et de laisser la question du gouvernement aux civils.

Il a souligné que la réunion avec le Président du CST a convenu sans équivoque que les civils devraient choisir les présidents du Conseil de Souveraineté et de ministres civils.

Le Lieutenant-Général Daglo a affirmé son aspiration pour les forces révolutionnaires à accepter de former un gouvernement pleinement civil pour compléter les tâches de la période de transition, d'une manière qui jette les bases d'une véritable transformation démocratique.

Daglo a souligné l'importance de la coordination et de la coopération entre tous les Soudanais pour lever les difficultés confrontant le processus de transition et créer un environnement propice pour aller en avant afin de réaliser les aspirations du peuple pour la construction d'un État démocratique stable, en appelant aux intérêts nationaux suprêmes à prévaloir afin de préserver la sécurité et la stabilité du pays.

FIN

HA/HA

أخبار ذات صلة