New York, 22 Sept. (SUNA) - Le Président du Conseil de Souveraineté Transitoire, Général Abdel Fattah Al-Burhan, a dit que la question qui vient à la tête des priorités des intérêts du Soudan dans le domaine du désarmement est la question de la prolifération des armes petites et légères.

S'adressant à la 77ème session de l'assemblée générale des Nations Unies ce soir à New York, Al-Burhan a ajouté que le Soudan, comme de nombreux pays du monde en développement, a souffert de ce phénomène dangereux, expliquant que la prolifération des armes légères a souvent été liée à des dimensions sociales et économiques, ce qui a augmenté sa propagation parmi certaines tribus et groupes de population, soulignant que cela rend la tâche de contrôle de ces armes très difficile.

Le Président du Conseil de Souveraineté a souligné que le Soudan est conscient plus que d'autres de l'ampleur de la gravité de ce phénomène et de la nécessité de l'éradiquer à travers la coopération régionale et internationale.

FIN

HA/HA

أخبار ذات صلة