Khartoum, 23 Sept. (SUNA) - Le site Internet officiel des Nations Unies a fait aujourd'hui une large couverture du discours du Président du Conseil de Souveraineté Transitoire, Général Abdel-Fattah Al-Burhan Abdel-Rahman, devant l'Assemblée Générale des Nations Unies à New York.

 Le site web indique que Al-Burhan, le Président du Gouvernement  Transitoire du Soudan, a appelé à plus d'action multilatérale pour trouver des solutions durables aux défis globaux et pour réduire les terribles répercussions sur les populations du monde entier, en particulier dans les pays affectés par les conflits et dans les pays les moins développés.

Il a dit, à propos des récents développements politiques au Soudan, le Général Al-Burhan a réitéré son engagement à une transition pacifique pour établir une véritable démocratie qui comprend des élections justes, libres et transparentes à la fin de la période de transition, afin d'établir un gouvernement civil qui représente tout le peuple Soudanais.

Il a réaffirmé l'engagement du Soudan à coopérer avec l'UNITAMS conformément à la Charte des Nations Unies et à son mandat défini par le Conseil de Sécurité et en conformité avec la liste des demandes présentées par le Soudan à l'ONU pour promouvoir la transition.

Le site web de l'ONU a noté que le Général Al-Burhan a souligné comment la signature de l'accord de paix de Juba a atténué le conflit au Darfour et apporté une certaine stabilité et sécurité à la région. Au Darfour, le taux de retour volontaire des personnes déplacées a également augmenté.

Le leader Soudanais a appelé la communauté internationale à l'aide et à l'assistance dans les exigences de l'accord de paix de Juba.

Le site web a indiqué que le Président Al-Burhan, a souligné comment le Soudan s'efforce d'améliorer la sécurité, le développement et la paix dans la région de l'Afrique, avec le Sud-Soudan, la Somalie, la République Démocratique du Congo (RDC) et le Tchad entre autres pays.

 Il a ajouté que le Soudan était le coordinateur, au côté de l'Union Africaine pour parvenir à un accord de paix en République Centrafricaine. Le Soudan œuvre également avec les parties prenantes pour maintenir la sécurité en Libye.

"Nous luttons également contre le crime organisé", a poursuivi Al-Burhan, et a dit : "Le Soudan n’épargne aucun effort pour réaliser les objectifs de développement durable, car nous sommes convaincus de l'importance du document final et du programme de développement durable pour 2030."

Le site web de l'ONU indique à cet égard que Al-Burhan a fait allusion à l'adoption du "document stratégique pour la réduction de la pauvreté pour la période de 2021 à 2023" par le gouvernement transitoire.

Al-Burhan a dit que la dette extérieure "est une pierre d'achoppement" pour son pays et limite ses efforts pour continuer à réaliser le développement économique et social. Cela entrave également la mise en œuvre des objectifs de développement durable.

Il a ajouté que le Soudan s'était qualifié pour bénéficier de l'initiative des pays pauvres très endettés (PPTE), appelant "la communauté internationale et les pays frères et amis à remplir leurs engagements qu'ils ont fait lors des réunions de Paris et de Berlin, notant que le Soudan a complété toutes les législations requises pour bénéficier de l'allègement des dettes".

En ce qui concerne la présence de millions de réfugiés au Soudan, Al-Burhan a appelé à un plus grand soutien international pour traiter la situation des réfugiés et des communautés locales qui les accueillent.

Le site Internet a noté que Al Burhan a conclu en soulignant une autre priorité du Soudan : la nécessité de contrôler la propagation des petites armes et des armes légères.

FIN

HA/HA

أخبار ذات صلة