New York, 24 Sept. (SUNA) - Le Président du Conseil de Souveraineté Transitoire, Général Abdul-Fattah Al-Burhan, a renouvelé la position de l'institution militaire sur le processus politique dans le pays, notant que les Forces Armées restaient, depuis les décisions du 4 Juillet 2022, qui stipulaient le retrait de l'armée du processus politique, est resté, depuis les décisions du 4 juillet 2022, qui stipulaient le retrait de l'armée du processus politique, en attente d’une percée pour rendre le Soudan en sûreté.

C’était déclaré lors de sa rencontre Samedi au siège des Nations Unies à New York avec le Président de la Commission de l'Union Africaine, Moussa Faki, en présence du Ministre des Affaires Etrangères, Ambassadeur Ali Al-Saddiq, du Directeur du Département Politique au Conseil de Souveraineté, Ambassadeur Omer Siddiq, et de l'envoyé de l'Union Africaine pour le Soudan, Dr. Mohamed Al-Hassan Ould Labat.

Le Général Al-Burhan a appelé l'Union Africaine à reprendre ses positions soutenant le Soudan.

La réunion a discuté la situation au Soudan, en particulier la situation politique et les complications rencontrant la période de transition.

Le Président de la Commission de l'Union Africaine, Moussa Faki, a affirmé la disposition de l'Union Africaine à reprendre sa participation au processus politique au Soudan.

FIN

HA/HA

أخبار ذات صلة