Khartoum, 29 Nov. (SUNA) - Le Sous-Secrétaire du Ministère des Affaires Etrangères, Ambassadeur Daffallah Al-Haj Ali Osman, s'est adressé ce soir à Genève à la réunion de haut niveau du Conseil de l'Organisation internationale pour la migration (OIM), qui s'est tenue sous le titre "L'intersection entre le changement climatique, la sécurité alimentaire, la migration et le déplacement".

L'ambassadeur Daffallah Al-Haj a souligné que le Soudan, en premier lieu, un pays de transit pour les migrants et un pays de destination et de source en même temps, est resté actif devant tous les forums régionaux et internationaux qui visent à traiter les problèmes de la migration irrégulière et les effets négatifs du changement climatique.

Il a ajouté que le Soudan, en tant que président actuel de l'organisation de l’IGAD, entreprend un certain nombre d'efforts pour renforcer la capacité des pays de la région à faire face aux défis résultant du phénomène du changement climatique et de ses effets négatifs, y compris le déplacement et la migration d'un grand nombre de peuples et de résidents des pays de la région, indiquant que cette question sera présente devant la conférence des ministres des affaires étrangères des pays de l'IGAD, qui sera accueillie par Khartoum demain, mercredi 30 Novembre courant.

L'ambassadeur Daffalla a indiqué que la participation du Général Abdel Fattah Al-Burhan, Président du Conseil de Souveraineté Transitoire aux réunions des États membres de la Convention-cadre des Nations unies sur les changements climatiques (CCNUCC), qui se sont tenues récemment à Sharm El-Sheikh, en Égypte, reflète le souci du Soudan à l'égard du phénomène du changement climatique et sa volonté de mettre en œuvre les initiatives régionales et internationales pour renforcer les efforts conjoints visant à surmonter les défis mondiaux actuels, parmi lesquels figurent le changement climatique, l'insécurité alimentaire et le déplacement.

Il a appelé la communauté internationale à fournir le soutien nécessaire à la construction des capacités, y compris l'assistance logistique et technique, pour faire face au phénomène de la migration non réglementée et à l'impact négatif du changement climatique sur la base du principe de responsabilité partagée.

FIN

HA/HA

أخبار ذات صلة